Du wob wob qui parle aussi à ton coeur

Les gens qui me connaissent savent que je ne suis pas particulièrement fan de brostep (et non de dubstep, je précise vu que tout le monde semble faire la confusion). Skrillex et tous ses copycats « bruitistes » me filent plus la migraine qu’autre chose. Mais de temps à autre, je tombe sur des productions qui font un usage intelligent des « growling basses » pour habiller des mélodies qui me retournent le cœur, dans le bon sens du terme (comme l’excellent album de Trifonic).

Ce coup-ci, ce sont les Anglais de Koven qui m’ont mis la tête à l’envers, avec ce redoutable « More Than You » qui envoie du pâté avec une certaine véhémence. Comme j’aime.

Merci à Hybrid pour la découverte.

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.