8 commentaires

  1. +1 pour la « campagne navrante » !

    et merci pour le lien.

  2. poster ça le 7 mai au matin, bravo, quel courage politique.
    au lieu de tirer sur les ambulances, vous avez fait quoi exactement pour élever le niveau de cette campagne ?
    on a les politiques que l’on mérite.

    1. En quoi c’est mon taf ? En rien, merci. T’as fait quoi toi, à part insulter les gens qui link des papiers moins cons que la moyenne ? Parce que si t’as fait un truc, j’ai pas bien vu non plus. Geeeez…

  3. J’adore cafzone…quand ça reste en dehors de la politique. Surtout pour ce genre d’analyse post-deuxième tour.
    Épargnez nous quelques espaces faits de joie et de bonheur s’il vous plaît.
    Amicalement

  4. Une analyse reste une analyse et peut donc meriter que l’on s’y arrete et que l’on n’y reflechisse. Surtout que celle ci met, comme annoncé dans l’accroche, en exergue des points qui ne furent peu ou pas abordés dans la campagne, ni par l’un ni par l’autre.
    Essayons donc d’etre au dessus du militant de base en montrant que nous avons un cerveau, ou que nos actions et notre implication a fait avancer les choses…

  5. Faut pas parler politique, sauf quand Caféine le fait…

    Je ne trouve pas cette analyse plus ou moins brillante que d’autres. Le système médiatique empêche de toute façon de s’intéresser au fond durant la campagne.
    C’est acté, et regretter tout à coup le contraire, quand on contribue à la génération Internet qui veut les infos tout de suite, à la seconde prêt, et pour qui « le papier c’est has been lol », c’est quand même fort de café (huhu).

    Bref, une campagne est de fait navrante quand on y cherche ce qu’elle ne peut pas offrir.

    Reste à juger sur pièce et sur ce qu’il va faire.

    Et je ne vois pas comment, sur les sujets abordés par l’article, FH peut faire pire que NS (d’ailleurs, l’article le dit aussi).

    Bref, voyons, et laissons-lui sa chance au lieu de l’éreinter tout de suite.

    1. Hahaha :D

Les commentaires sont fermés.